Ce que je lis - No et moi

Décidément je ne m'arrête plus ! En même temps à choisir des livres de moins de 300 pages, forcément ça va vite...Et puis faudrait que j'arrête de choisir des bons livres, ils se lisent beaucoup trop vite :D
  • La photo


No et moi, Delphine de Vigan
  • Le speech à l'arrière du livre :

Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur.

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin.

Mais nul n’est à l’abri...

  • Pourquoi je l'ai choisi
J'avais vu la bande annonce la dernière fois que je suis allée au ciné (il y a 5-6 mois...), bon forcément comme je ne suis pas très cinéma, le voir ne me faisait pas envie, même si l'histoire me plaisait bien...Et puis je l'ai vu, là, sur le présentoir de la Fnac, je n'ai pas pu m'empêcher.
  • Comment j'ai "ressenti" le livre
Déjà je suis très décue, j'avais trouvé une super citation dans le livre, et je m'étais dis que je l'utiliserai dans l'article...Et ben j'ai laissé le livre à Lyon et du coup je ne me souviens plus de la citation

Bon autrement pas besoin de trop longs discours (à lire sur le rythme de la chanson de Cabrel) vu que j'ai englouti le livre en 2 jours 1/2 c'est qu'il m'a plu !
J'adore cette petite demoiselle (l'héroine a tout juste 13 ans) qui manie les mots avec dextérité, qui essaie d'évacuer son stress en comptant ce qu'elle peut (les voyelles dans une phrase, les fleurs sur la tapisserie) qui se livre à toutes sortes d'expériences et d'observations dans sa vie de tous les jours (comme de collectionner les emballages de produits surgelés pour voir quel(s) ingrédient(s) leur donne(nt) ce goût si particulier qu'ils ont tous...)
On s'attache très vite à elle, je me suis même retrouvée quelque fois à ado (même si je n'étais pas aussi brillante, loin de là)
Et puis il y a cette expérience grandeur nature, ce sauvetage qu'elle tente avec No, tout juste plus âgée qu'elle, qui vit déjà, après un parcours chaotique, dans la rue...

Mais les choses ne sont pas toujours comme on aimerait qu'elles soient.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire