Vietnam - Les montagnes du Nord

Le voyage dans les montagnes du nord était ce qui inquiétait le plus Dodie, et pour cause, avant d'arriver a destination il nous fallait passer 10h dans un train de nuit. Les guides dressent un portrait peu enthousiaste des trains (bruyants, peu confortables, bougeant beaucoup,...)

Au final le voyage s'est bien passé, nous avons réussi à dormir tranquillement, même si la nuit fut courte, car à 5h30 nous étions à destination (à l'heure, ce qui est apparemment un exploit : il n'y a pas qu'en France qu'on a des problèmes avec les trains)

Sorties du train, nous voilà partie pour 3h de voiture pour nous rendre dans un petit village ou se tenait le marché hebdomadaire.

Sur la route nous nous arrêtons pour observer des paysans labourant leur champs, et le joli panorama.



Quand nous arrivons au marché il est encore bien tôt et les étals commencent seulement à être mis en place

Si l'on est allé jusque là c'est parce que c'est dans cette partie de la région que vivent les Hmong fleuris, une ethnie aux tenues particulièrement colorées.




C'est au marché que les femmes achètent leur tenue, c'est un peu leur centre commercial à elles !

Devant tant de couleurs, je ne peux m'empêcher de craquer, je suis rentrée avec un haut, le noir !

Nous partons ensuite en direction du village qui est un peu plus bas, le nord du pays est la région la plus pauvre du Vietnam, c'est donc sur un chemin boueux que nous nous engageons.

Les maisons sont encore rustiques (mais il y a le courant, ou du moins les câbles électriques)

En sens inverse nous croisons les habitants se rendant au marché, chargés de toutes sortes de choses




Ce sont souvent les femmes qui vont au marché, d'aileurs à priori se sont les femmes qui s'occupent de beaucoup de choses : des enfants, de la maison, de vendre des petites choses pour rapporter de l'argent, ...Quand nous demandons au guide (masculin) ce que font les hommes, la réponse a été claire : ils boivent de l'alcool de riz et sont souvent saouls ! (S'il y a des féministes ici, il y a une belle cause à défendre!)

Ce n'est pas le poids qui arrêtent les femmes !


Ni les enfants qui les ralentissent

Le paysage le long de la route laissent sans voix les petites européennes que nous sommes



C'est l'occasion pour une petite photo souvenir
On voit à nos coiffures que nous avons passé la nuit dans le train :D

On en finit pas de s'émerveiller de la beauté des enfants et des couleurs des tenues.




En repartant le marché s'est rempli (il n'est que 9h30 du matin, et nous avons déjà fait plein de choses...)

Nous voilà donc reparties directions Sapa, ville ou nous passerons les deux prochaines journées.

Sapa est une petite ville à touriste accrochée à la montagne.

La vue de notre chambre 
Oui oui le soleil pointe son nez

La fin de la journée a été consacrée au flanage dans la ville, nous avons fait le tour du lac

Le marché

Les magasins

Et profitez du soleil que nous n'avions pas encore vu au Vietnam

Sapa n'est pas une ville très intéressante, c'est une belle usine à touristes, mais c'est aussi le départ de randonnées dans les montagnes (certaines peuvent se faire avec une nuit chez l'habitant...)
Pour notre part nous nous sommes contentées de 6h de randonnées fort agréables.

Le départ à 8h était un peu brumeux

Il faut parfois traverser des ponts suspendus (Camille nous avons pensé fort à toi, celui ci était le plus stable...)


Le système d'irrigation (ou d'eau potable ?)

Tout au long de la rando, les paysages se diversifient, d'abord les rizières hors d'eau



Puis la forêt surplombant la rivière

Vous apercevez le chemin sur la gauche de la photo, à flanc de montagne.


Pendant la balade nous étions "escortées" par des femmes qui habitent la région et qui "voyagent" avec les touristes, très vite, elles vous abordent pour savoir d'où vous venez, et égrennent quelques mots en français, demandant votre nom, votre age, etc...



Je crois que ce qui m'a le plus fait rire ce sont leur bottes en plastique, mais finalement vu l'état de mes chaussures à la fin de la journée je n'aurai pas du trop me moquer !

Après la forêt nous avons retrouvé les rizières, mais cette fois ci elles étaient "inondées"



Les seuls batiments en "dur" que l'on croise, comme sur la photo précédente, sont des écoles, on se demande d'ailleurs comment les enfants y viennent car elles paraissent souvent perdues au milieu de nul part.



Si les rizières ne sont pas comme sur les photos des guides de voyages c'est qu'en ce moment elles ne sont pas cultivées. Le riz est planté au début de la saison des pluies (mai/juin) pour être récolté en automne. Pour le moment le temps est au labour.


Les reflets dans l'eau ne m'empêchent pas de faire de jolies photos, même si les photos ne rendent pas la réalité de la beauté de ces paysages !





Pour bien nous montrer que nous sommes à la campagne, les chemins sont bordés d'animaux, plus ou moins gros 

J'adore ces petits cochons...


Nous avons également croisé sur notre route des enfants, que je n'ai forcément pu m'empêcher de photographier.

1 commentaire:

  1. Comme d'habitude j'adore tes photos, tu me fais voyager, a travers les couleurs, paysages et visages... merci. Olivia

    RépondreSupprimer