Ce que je lis - Métronome


  • La photo


Métronome - Lorànt Deutsch

  • Le speech à l'arrière du livre :
Saviez-vous que la Lutèce des origines ne se situait pas sur l'île de la Cité, mais à Nanterre ? Que les derniers combattants gaulois massacrés par les Romains reposent sous la tour Eiffel ? Que les vestiges de la première cathédrale de Paris se trouvent sous le parking d'un immeuble moderne du Ve arrondissement ? Au fil de ses découvertes, Lorànt Deutsch vous emmènera vers ce qui fut le Pont-au-Change, ancêtre de la Bourse, puis chez ce bistrotier qui entasse ses bouteilles dans une cellule de la Bastille sauvée de la destruction, et tout au long des rues où se cachent des trésors que vous ne soupçonniez pas. Une promenade captivante, où défilent les seigneurs alliés comme les princes rebelles, et tout ce qui a forgé le pays. Vous verrez s'ériger des murailles contre l'envahisseur, s'agiter l'Église, s'imposer les marchands, s'ébrouer les artistes, l'Université s'installer sur des ballots de paille place Maubert, le peuple de Paris se soulever - violent, sanglant, emblématique -, et se construire ainsi toute l'histoire de France.

  • Pourquoi je l'ai choisi
 Lors de mon dernier week end à Paris, la personne qui nous logeait m'a parlé de ce livre, pendant qu'on marchait sur les quais direction le Pont des Arts. Elle a été très convaincante, 10 minutes après je n'avais plus qu'une envie : vite finir mon livre et aller récupérer celui ci !
  • Un extrait
Je n'ai rien noté pour ce livre, l'explication ci dessous

  • Mon avis
J'ai tellement attendu de pouvoir lire ce livre que me voilà bien embêtée. Voilà déjà 15 jours que je me bats avec, et oui quand je mets 15 jours pour lire un livre, c'est soit qu'il fait plus de 1000 pages, soit que je n'y arrive pas ! 
Et là, je n'y suis pas arrivée.
Ça aurait pu être le mélange idéal pourtant : j'adore l'histoire, j'adore Paris je pensais sincèrement que j'allais adoré le livre.
Mais je me suis perdue dans tous les lieux, les personnages de l'histoire qui se mélangent (et encore heureusement que j'ai des bons repères !) je me suis égarée dans Paris et dans les siècles.
Il y a des anecdotes sympas tout de même, des passages très instructifs qui me donnent envie d'en apprendre plus (Jeanne d'Arc serait elle la demie sœur du roi ?), j'aurai adoré si le livre se basait sur ces anecdotes, et les développaient, faire de l'histoire un roman avec ces moments bien réelles et toutes ces recherches très poussées.
Et puis quelle idée de le faire avec les stations de métro, elles ne sont que prétexte et on le sent bien.
Bref il y a des passages très bien mais ils se noient dans le flots d'informations.
Si c'était à refaire je prendrais l'édition illustrée, au moins avec les images je pourrais véritablement voir ou cela se passe.
  • Ma note
*****
J'ai beaucoup hésité entre 1 ou 2 étoiles. J'ai donc fait par comparaison : et je trouve ca moins sympa encore que Les Hauts de Hurle-Vent. Cette note m'amène à me dire que je devrais peut être augmenter mon barème, 1 étoile ce n'est vraiment pas beaucoup, ce n'est pas non plus une daube monumentale !
  • Prochaine lecture
J'ai fait une petite réserve pour les vacances. Dans ma valise partirons donc : 
La Chute des Géants de Ken Follet, L'héritage Boleyn de Phillippa Gregory, D'autres vies que la miennes d'Emmanuel Carrère, et peut être Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol.

3 commentaires:

  1. Quand on l'a reçu à la librairie j'étais aussi très enthousiaste, mais une fois le livre en main, je n'ai pas accroché...pourtant comme toi, j'aime beaucoup lire, et l'histoire, mais là...rien. Faut croire qu'on est pas cousine pour rien...le nombre de mercredis passés chez Mamie doit y être pour quelque chose :)

    Bises

    Faby

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! Ca fait un moment que je me tâte. LE livre en lui même me paraissait un bel objet, et je me demandait si Lorant Deutsh était un bon écrivain. La réponse est donc non, topis.

    Bisoux

    RépondreSupprimer