Ce que je lis - D'autres vies que la miennes

Vous vous dites que le stand by a été de courte durée...
En fait non, mais de poster les chroniques sur les livres me sert également de pense bête...
Je pense donc que je vais garder pour le moment uniquement cette catégorie du blog, histoire de pouvoir venir y piocher quand quelqu'un viendra me dire - comme souvent - "Qu'est ce que tu me conseilles de lire ?" ou " Et celui ci tu l'as lu ? Comment tu l'as trouvé ?"

Cependant j'ai pas mal de retard aussi sur les lectures
  • La photo
D'autres vies que la mienne - Emmanuel CARRERE
  • Le speech à l'arrière du livre 
A quelques mois d'intervalle, Emmanuel Carrère a été témoin de deux événements qui l'ont marqué : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari. Quelqu'un lui a alors passé une commande qu'il a acceptée : écrire leur histoire. L'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne. Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour...
  • Pourquoi je l'ai choisi
 J'ai choisi ce livre il y a plus d'un an. Incontestablement à cause de la 4ème de couverture, mais je me demande encore pourquoi.
Un jour de déprime à priori !

  • Un extrait
Et toi qui est auteur, tu ne voudrais pas faire un livre de cet histoire là ?
  • Mon avis
Surtout à ne pas lire un jour où vous allez mal.
L'histoire est très dure, tout le livre on souhaite que cela nous arrive jamais. Tout le livre on s'accroche à nos proches qui ne sont pas loin comme si on allait les perdre demain.
J'ai versé pas mal de larmes sur la fin du livre - pourtant couchée sur une belle plage de Corse -

C'est un livre prenant, réel, attachant, et déroutant.

Déroutant surtout parce que l'on ne comprend pas bien ou l'auteur veut en venir. Je ne note pas de lien entre les différents personnages et leur histoire, on a juste l'impression qu'elles sont imprimées dans le même ouvrage pour le rendre encore plus triste et plus morbide. Ca m'a beaucoup perturbé...

Je reste donc un peu dubitative, ce n'est pas vraiment le genre de livre que je conseillerai à qui que ce soit, je pense que si l'on vient à le lire, ce doit être par choix personnel !
  • Ma note 
***** 

  • Livres lus (en attente des articles)
Postmortem, Patricia Cornwell
  • Lectures en cours
Gataca, Franck Thilliez
L'embellie, Audur Ava Ollafsdottir

  • Prochaine lecture
Et puis Paulette, Barbara Constantine


Aucun commentaire:

Publier un commentaire