Ce que je lis - L'embellie

Bon, plus d'internet à la maison depuis presque un mois ca n'aide pas à faire vivre un (des) blogs.
Je vais donc vous faire quelques articles sur des livres lus (je ne ferai pas celui de postmortem - ca n'en vaut pas le coup - ni celui de Gataca - parce que j'ai rendu le livre avant de le finir faute de temps... -
  • La photo

L'embellie - Audur Ava Olafsdottir
  • Le speech à l'arrière du livre 

C’est la belle histoire d’une femme libre et d’un enfant prêté, le temps d’une équipée hivernale autour de l’Islande par la route côtière.
En ce ténébreux mois de novembre islandais, exceptionnellement doux au point de noyer l’île sous les pluies et les crues, la narratrice, qui ne cesse de se tourner elle-même en dérision, voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie, Audur, lui demander de s’occuper, pour au moins une saison, de son fils de cinq ans.
Pourtant la chance sourit à l’amie d’Audur : elle gagne un chalet d’été et une petite fortune au loto. À la suite de sa rupture, elle aurait préféré accomplir un voyage consolateur à l’étranger mais, bonne nature, elle est incapable de refuser quoi que ce soit à qui que ce soit, hommes ou femmes. Elle partira tout de même, pour un tour de son île noire, avec Tumi, le fils d’Audur, étrange petit bonhomme, presque sourd, mutique, et avec de grosses loupes en guise de lunettes.

  • Pourquoi je l'ai choisi
 Vous vous souvenez peut être de ce livre que j'avais adoré il y a une petite année : Rosa Candida, l'auteur - que est une femme - sort son 2ème livre en francais...Forcément il faut que je me jette dessus !

  • Un extrait
Je n'ai pas la fibre maternelle, d'ailleurs je ne pense pas avoir d'enfant un jour. Je n'ai même pas l'allure d'une mère.
  • Mon avis
Je suis un peu décue...Pas parce que le livre n'est pas bon, mais parce qu'il n'est pas aussi bon que Rosa Candida.
J'ai un peu l'impression qu'il ne s'y passe rien - vous me direz il ne se passe rien dans le premier non plus - mais cette fois l'héroine n'a pas la candeur et l'innoncence du héros qui m'avait tellement plu.
Je me suis demandée à plusieurs reprises : "mais pourquoi est ce que l'on nous raconte ca ???"
Ou "comment peut on dire des trucs pareils ?"
Je me suis même ennuyée parfois.

Il n'en reste pas moins que je l'ai dévoré en 2 jours, signe que c'est un livre agréable à lire, pourtant je n'ai eu aucune envie en le fermant de le relire...
  • Ma note 
***** 

  • Livres lus (en attente des articles)
Et puis Paulette, Barbara Constantine
  • Lectures en cours
La Reine Margot, Alexandre Dumas


Aucun commentaire:

Publier un commentaire